Moyens d'existence  

Si toute la nourriture produite dans le monde était partagée de façon équitable, il y en aurait assez pour nourrir près du double de la population mondiale actuelle.1 Et pourtant, une personne sur trois en Afrique subsaharienne ne mange jamais à sa faim. Cela signifie que 265 millions de personnes sont touchées.2 Ces populations ont faim en permanence, non pas à cause d’une guerre ou d’une catastrophe naturelle, mais simplement à cause de la structure de nos sociétés et de la manière dont le système de distribution alimentaire au niveau mondial est organisé.

L’alimentation est un droit humain fondamental. Chacun a le droit d’avoir suffisamment de nourriture pour mener une vie saine, dans la dignité.

A l’instar de l’apartheid et de l’esclavage, la faim est largement le fait de l’homme : elle peut donc être évitée. Si nous joignons nos efforts, nous pourrions changer nos systèmes de distribution alimentaire et les inégalités dans nos sociétés, qui font que certains ont plus de nourriture qu’ils ne peuvent consommer tandis que d’autres meurent de faim. ACORD s’emploie à soutenir et à mobiliser les réseaux et les mouvements qui s’engagent dans la recherche de solutions à la faim grâce à une approche centrée sur la souveraineté alimentaire.

    L’action ACORD est axée sur les deux principaux facteurs qui affectent la sécurité alimentaire et la faim en Afrique, à savoir le commerce mondial et les politiques agricoles.

Les politiques agricoles

L’agriculture est le pilier de la plupart des économies africaines et moyennant les investissements nécessaires, elle pourrait contribuer à assurer la souveraineté alimentaire.

En savoir plus sur le plaidoyer d’ACORD sur les politiques agricoles et les investissements...

Lisez une étude de cas sur l’action menée par ACORD au sein d’une communauté du Mozambique en vue de lutter contre la faim...

Commerce

Les règles injustes du commerce international maintiennent les pays pauvres dans une situation d’impuissance et de pauvreté. En ce qui concerne l’Afrique, les Accords de Partenariat Economique (APE) sont particulièrement importants. Au sein d’ACORD, nous ne sommes pas opposés au commerce mais nous sommes convaincus que les règles doivent changer et que les échanges doivent être gérés de telle manière qu’ils contribuent au bien-être de l’ensemble de la population et de la planète.

Pour en savoir plus sur le plaidoyer d’ACORD concernant le commerce mondial, lisez la suite...


Global menu

PDDAA  

“L’Afrique peut se nourrir par elle-même, alors qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le PDDAA, la feuille de route du continent pour une agriculture durable.


Plus d’infos sur nos actions en matière d’agriculture durable et de sécurité alimentaire ici»

Responsable ACORD  

Fatou Mbaye

Responsable de la Thématique Moyens d'existence durables

Téléphone:+254 20 2721185
Contactez par e-mail