Consolidation de la paix  

Les pays les plus touchés par l’insécurité alimentaire sont aussi les plus affectés par les conflits. Le paysage des conflits a lui aussi changé. Alors qu’auparavant, on avait surtout affaire à des conflits entre États, les conflits sont devenus de plus en plus internes. Ceux-ci se déroulent principalement dans les zones rurales du continent. Ce sont donc les populations rurales qui subissent les effets les plus graves de ces conflits internes, notamment les violences généralisées, les déplacements des populations, les enlèvements, les viols, la torture et les mouvements de réfugiés.

Actions d’ACORD en matière de résolution des conflits et de consolidation de la paix

ACORD est active dans la région la plus touchée par les conflits. En raison des configurations ethniques transfrontières, les conflits en Afrique prennent souvent une dimension régionale et sont rarement limités à un seul pays, ce qui exacerbe l’insécurité alimentaire dans plusieurs régions simultanément.

ACORD s’emploie à donner les moyens aux communautés de faire face aux causes profondes de la violence et de consolider une paix durable au niveau local.

Les activités actuelles d’ACORD sont les suivantes :

Programme régional ACORD-CCFD
Tchad, République centrafricaine, Soudan, Sud-Soudan 

Travailler sur la construction d'une paix durable et sur la réconciliation, c'est, pour ACORD et le CCFD-Terre solidaire, travailler pendant au moins 10 ou 20 ans sur le «vivre ensemble». Cela concerne des sujets aussi différents que la gestion concertée des ressources naturelles (la terre, l'eau...), les représentations identitaires (culturelles, religieuses ou encore générationnelles) ou la gouvernance politique (institutions, démocratie, impartialité de l'Etat...). Partenaires depuis 1980 dans 20 pays d'Afrique, ACORD et CCFD-Terre Solidaire ont fait le choix aujourd'hui de soutenir durablement les sociétés civiles des quatre pays de la sous-région pour relever ces défis.Pour cela, nous avons signé en décembre une première convention de deux ans (2013-14) d'un montant de 320 000 € pour lancer cette démarche (qui s'ajoute aux 2 millions d'euros engagés chaque année sur des projets et partenaires dans ces pays). Déjà très engagées avec succès au Tchad, la priorité 2013 sera sur la Centrafrique puis au Sud-Soudan. Il s'agira de favoriser des processus de structuration de la société civile et des démarches pluri-acteurs, des dynamiques transfrontalières et des actions sous-régionales pour l'amélioration des conditions de vie des populations et du vivre ensemble.


Lire le Bulletin du programme (Juin 2013).

Global menu

Les crimes de guerre  

Défier l'impunité pour les violences sexuelles et les crimes commis en temps de conflit dans les pays de la région des Grands Lacs et la recherche de la justice, de guérison et de réparation pour les survivants. Regarder le documentaire

Responsable ACORD  

Salome Zuriel

Responsable Thématique Consolidation de la Paix 

Téléphone :+254 20 2721185
Contactez par e-mail