Recherche régionale sur les conflits : RCA, Tchad, Soudan, Soudan du Sud

A l'heure où les noms de République Centrafricaine et de Soudan du Sud résonnent comme synonymes de violences extrêmes et de conflits qui semblent inextricables et complexes à résoudre, ACORD et son partenaire de plusieurs décennies, le CCFD-Terre Solidaire, publient une grande étude régionale sur la dynamique de ces conflits, et sur les rôles des différents acteurs, dont la société civile, les leaders religieux, la classe dirigeante, et les citoyens eux-mêmes. Cette étude s'attache à mettre en exergue les causes profondes et réelles de ces conflits qui dépassent le cadre national pour s'étendre à la région et aux pays voisins.

L'un des objectifs d'ACORD et du CCFD-Terre Solidaire était d'aller plus loin dans l'analyse et de se concentrer sur toutes les composantes des conflits, de la dimension politique, sociale, économique (avec la problématique de la gestion et répartition des ressources naturelles), aux dimensions ethnique, culturelle et religieuse.


Télécharger l`étude

Objectifs de l'étude

Les objectifs spécifiques de l'étude qui sont amplement développés dans cette publication étaient les suivants :
1. Poser la problématique de l'histoire politique de la RCA, du Soudan et du Tchad avec un accent spécifique sur les géopolitiques régionales, particulièrement sur les corrélations entre les trois pays. L'idée est de mettre en évidence les moments-clés qui constituent la structure et les causes de cristallisations actuelles (conflits, les systèmes politiques bloqués, la perpétuation d'éléments et la dégénération des conflits, etc.) et non pas une histoire monographique de chaque pays
2. Identifier les causes de conflits dans chaque pays et dans la région et extraire les questions sociales et économiques les plus importantes ainsi que la dynamique communautaire qui semble être remarquable, en particulier par rapport à la résolution des conflits. Déterminer les points de convergence entre les pays
3. Identifier et analyser le rôle de toutes les parties impliquées (l'Etat, individus/leaders spécifiques, les activités d'affaire, les gouvernements dans la région et/ou au niveau international, etc.) qui soutiennent ou interviennent dans les situations et cristallisations actuelles
4. Souligner l'identité et le rôle des acteurs de la société civile (locaux, provinciaux, nationaux pour les trois pays et les sous-régions) qui sont les plus actifs lorsqu'ils traitent de ces questions. Analyser leurs motivations, leurs objectifs d'action, leur positionnement ainsi que les éventuelles interactions entre eux et avec les autorités politiques/ religieuses/ communautaires/ traditionnelles
5. Mettre en évidence également l'analyse des mécanismes traditionnels de résolution des conflits déjà existant qui aident souvent à sauver des vies et à assurer la survie des populations

Principaux résultats

Les principaux résultats de l'étude mettent en avant trois facteurs déterminants que sont : la problématique de conflit lié à l'accès aux ressources, celle liées aux questions identitaires et la mauvaise gouvernance politique.
L'élargissement et l'approfondissement des activités de restauration de la paix au niveau de la base populaire présentent beaucoup de défis, y compris la possibilité de générer de nouvelles sources de conflits. Le processus exige une direction avisée par des organisations intermédiaires crédibles, ayant une intelligence fine de l'environnement politique et une connaissance détaillée des structures et des processus des nombreux conflits intercommunautaires, internes et transfrontaliers. Tous les pays couverts par la présente étude ont des gouvernements soit faibles ou autoritaires qui, à leur tour, ont un impact sur le type, le niveau et le rôle des sociétés civiles ou des mouvements sociaux. Certains pays ont des sociétés civiles qui se trouvent à un stade naissant, comme en RCA et dans le Soudan du Sud. Ce défi est aggravé par une course pour le financement et d'autres dynamiques politique, ethnique et idéologique.
Par conséquent, la satisfaction des besoins immédiats, qui comprennent les moyens de subsistance, le travail humanitaire et la gestion des conflits, doit être équilibrée par un engagement dans un changement structurel et une programmation à long terme.
Vous trouverez dans cette recherche une analyse profonde par pays et au niveau régional, des pistes de solution et des recommandations.

ACORD et CCFD-Terre Solidaire se sont engagés sur un programme de plus de 10 ans sur l`ensemble de la région et mettent en œuvre une programmation à long terme, basée sur ces recommandations, et visant à véritablement ancrée la paix dans le cœur des sociétés de ces 4 pays, pour qu'enfin elles ne soient plus prises au piège de conflits récurrents.

 

  • conflit et consolidation de la paix
  • république centrafricaine
  • soudan
  • tchad